Foire aux questions

Oui. Un diplôme de formation générale ou un certificat d’équivalence d’études secondaires satisfait à l’exigence minimale d’admissibilité des Forces. Toutefois, ils ne seront pas considérés comme une équivalence pour les métiers des Forces qui exigent des études plus poussées. Communiquez avec votre centre de recrutement local pour discuter de votre situation avec un recruteur.

Oui. Toutefois, vous avez la responsabilité de fournir la preuve que vos diplômes satisfont aux exigences des Forces. Au Canada, il y a un certain nombre d’organismes qui évaluent les attestations d’études secondaires et postsecondaires afin de vérifier les équivalences. Visitez le site de l’Alliance canadienne des services d’évaluation de diplômes pour savoir quels organismes reconnus offrent ce service. C’est à vous d’assumer tous les coûts connexes.

Les officiers des Forces doivent penser de façon critique, trouver des solutions innovatrices aux problèmes et utiliser leurs aptitudes intellectuelles pour analyser, planifier et prendre des décisions. Un diplôme universitaire est un très bon indicateur que le candidat possède les aptitudes intellectuelles dont les officiers ont besoin au travail.

Oui. Si vous avez été déclaré coupable en vertu du Code criminel du Canada ou de la Loi réglementant certaines drogues et autres substances, vous pouvez postuler au sein des Forces, dans la mesure où vous avez purgé votre peine et que vous ne faites plus l’objet d’obligations légales.

Les Forces armées canadiennes (FAC) éprouvent depuis très longtemps le désir de commémorer, de célébrer et de rendre hommage à ce qui compte le plus pour nos militaires par des tatouages artistiques. La place des tatouages dans la société moderne gagne en popularité, et en raison de leur permanence et de leur représentation, les tatouages doivent être pris en considération pendant le processus de recrutement des FAC. Les FAC se réservent le droit d’examiner et de refuser l’enrôlement d’un demandeur en fonction du fondement éthique et de l’emplacement de certains tatouages.

Les membres de la Force régulière travaillent à temps plein pour protéger le Canada et défendre sa souveraineté. Ils contribuent à la paix et à la sécurité internationales, et ils collaborent avec les États-Unis pour défendre l’Amérique du Nord. Ils sont toujours prêts à intervenir en cas de menaces, catastrophes naturelles ou crises humanitaires au Canada ou ailleurs dans le monde.

Voir tous les postes de la Force régulière ici.

Les membres de la Force de réserve servent dans les FAC à temps partiel et ils n’ont pas de conditions de service. Leur rôle principal consiste à soutenir la Force régulière au pays et à l’étranger. Les réservistes servent habituellement un ou plusieurs soirs par semaine ou les fins de semaine à des endroits situés près de leur domicile. Certains peuvent se porter volontaires pour participer à des opérations, si des postes sont disponibles, mais ils ne sont pas obligés de participer à un déploiement. Des avantages sont aussi offerts aux membres de la Force de réserve.

Voir tous les postes de la Force de réserve ici.

Les officiers des FAC occupent des postes d’autorité commandant le respect. Ils sont responsables de la sécurité, du bien-être et du moral d’un corps de soldats, de marins, ou d’aviateurs et d’aviatrices. Leurs tâches comprennent notamment l’analyse, la planification, la prise de décisions et la prestation de conseils.

Voir tous les postes d’officier ici.

Les militaires du rang sont des membres du personnel qualifiés qui assurent les services opérationnels et les services de soutien au sein des FAC. Ils commencent leur carrière en tant que recrues et sont formés pour effectuer des tâches précises.

Voir tous les postes pour les militaires du rang ici.

Nous recommandons que vous choisissiez un emploi après avoir soigneusement analysé les options qui s’ouvrent à vous, en tenant compte de vos compétences, de vos aptitudes et de vos intérêts personnels. Consultez la section Carrière pour explorer les professions qu’on trouve dans les Forces. Les recruteurs peuvent aussi vous aider à trouver des métiers qui vous conviennent.

Lorsque vous vous enrôlez dans la Force régulière, on s’attend à ce que vous vous engagiez à faire quelques années de service. Les périodes de service commencent à trois ans, mais elles peuvent être plus longues, compte tenu du temps et de la quantité de formation qu’il faudra pour votre métier. Si vous vous enrôlez dans les Forces par le biais d’un programme d’études payées, on exigera que vous serviez deux mois pour chaque mois d’études payées. Si vous souhaitez poursuivre votre carrière dans les Forces après votre contrat initial, on pourrait vous offrir d’autres conditions de service.

L’instruction élémentaire est plutôt exigeante, et ce n’est pas tout le monde qui réussit le cours. Si vous travaillez fort pour bien vous préparer et que vous faites de votre mieux pendant l’instruction élémentaire, cela devrait vous aider à réussir. Visitez S’enrôler dans les Forces armées canadiennes pour en apprendre davantage sur l’instruction élémentaire.

Après avoir réussi l’instruction élémentaire, les militaires du rang (MR) seront envoyés pour recevoir une instruction propre à leur élément constitutif (Armée, Marine, Aviation) :
  • Les MR de l’Armée canadienne suivront le cours de Qualification militaire de base (Terre) d’une durée de 4 semaines à l’un des centres d’instruction au pays avant de passer à l’instruction professionnelle.
  • Les MR de la Marine suivront le cours de 5 semaines à l’École navale d’Esquimalt ou de Halifax avant de passer à l’instruction professionnelle.
  • Les MR de l’Force aérienne passent en général directement à l’instruction professionnelle.
  • Les officiers seront envoyés pour suivre une formation en langue seconde ou l’instruction professionnelle.

Les couples mariés dont les deux conjoints sont membres des Forces sont habituellement affectés au même endroit. Toutefois, il arrive que les Forces soient dans l’impossibilité d’accommoder les conjoints dans les cas où il y a des différences marquées au niveau du métier ou de l’élément constitutif (p. ex., si on essaie d’affecter une spécialiste des armes aériennes avec son conjoint qui est dans l’infanterie) ou en raison des besoins opérationnels, comme les déploiements à l’étranger.

La plupart des membres de la Force régulière ont normalement une journée de travail de huit heures, et ils sont libres les soirs et les fins de semaine. Il y a toutefois des exceptions, compte tenu du métier ou des besoins opérationnels, et il faut s'attendre à ce que certaines périodes de travail se prolongent au-delà de huit heures.

Oui. Les membres de la Force régulière ont droit à des soins de santé et soins dentaires grâce aux régimes de soins de santé et de soins dentaires de la fonction publique. Outre les prestations médicales et dentaires, les membres des Forces ont aussi des journées de congé payé, une pension généreuse, d’excellents congés de maternité et de congés parentaux, et ils ont accès à des programmes de soutien comme les programmes de sport et de conditionnement physique. Consultez la section Mode de vie pour découvrir tous les avantages qu’offre une carrière dans les Forces.

Votre première affectation sera en fonction de l’endroit où on a le plus besoin de vous. Toutefois, après avoir terminé votre affectation initiale, vous pourrez demander à être affecté aux endroits où vous préféreriez travailler. Les Forces tenteront de vous accommoder, mais ce n’est pas toujours possible en raison des besoins opérationnels.

Si vous souhaitez demeurer dans votre région, envisagez de vous enrôler dans la Force de réserve. Les réservistes s’entraînent et servent dans leur région et on n’exige pas qu’ils déménagent.

Tous les membres de la Force régulière doivent être prêts à prendre part à un déploiement à un moment ou l’autre de leur carrière. Le fait que vous soyez choisi ou non pour un déploiement dépend d’un certain nombre de facteurs, notamment le type de mission, votre profession, l’unité à laquelle vous êtes affecté et le besoin qu’on a de vos compétences sur place. Il est possible que les membres de certaines professions se voient demander d’être déployés plus souvent que d’autres, comme les spécialistes du combat.

Non. Les membres des Forces ne sont pas obligés de vivre sur la base. La plupart des militaires choisissent de louer ou d’acheter leur propre logement au sein de la collectivité. Consultez la section Mode de vie pour en apprendre davantage.

Comment aborder avec votre famille votre projet d’enrôlement dans les Forces armées canadiennes

Vous enrôler dans les Forces armées canadiennes représente une décision importante pour toute votre famille. Nous avons préparé un document pour vous aider à discuter de ce changement de mode de vie avec les membres de votre famille. Vous pouvez le télécharger ici (PDF, 234KB).