Explorez les carrières
Armée

Technicien de ligne

Militaires du rang | Temps plein, Temps partiel


Posez votre candidature maintenant

Aperçu

Les techniciens des lignes sont chargés d’offrir des infrastructures de communication câblées rapides et fiables et du soutien pour les systèmes sans fil au moyen de systèmes de distribution par câble de pointe. Ils font partie d’une vaste équipe qui fournit des services de communication et d’information aux Forces armées canadiennes (FAC) partout au pays et dans le monde.

Les techniciens des lignes ont pour tâche d’installer, d’enlever, d’entretenir et de réparer les infrastructures de communication de pointe, notamment :

  • Sytèmes de câbles structurés intérieurs, composés de câbles en cuivre, de câbles à fibres optiques et d’une infrastructure de soutien;
  • Équipement et infrastructure radio, satellite et à micro-ondes à large bande à intégrer dans les réseaux câblés;
  • Tours et antennes de communication;
  • Câbles à fibres optiques et en cuivre et infrastructure de soutien dans les bâtiments et les bases militaires.

Environnement de travail

Les techniciens des lignes sont appelés à travailler à l’extérieur, ce qui donne lieu à des expériences et à des défis uniques. Ils travaillent partout au pays et dans le monde où les FAC sont présentes. Les techniciens des lignes doivent travailler en hauteur et dans des espaces clos pendant de longues périodes, et doivent bien connaître les normes de sécurité.

Aperçu de carrière

Transcription

CAPORAL PATRICK BOUCHARD : Je suis caporal Patrick Bouchard de Lévis, technicien des lignes au sein du Royal 22e Régiment du Canada à Valcartier.

Les techniciens des lignes établissent les liaisons matérielles de tous les réseaux de voix et de données des Forces armées canadiennes afin que nos soldats, nos marins, nos aviateurs et nos membres des forces d’opérations spéciales puissent partager des renseignements essentiels en tout temps, en tout lieu et en toute circonstance.

CAPORAL PATRICK BOUCHARD : Ça demande beaucoup de minutie, d’observation, beaucoup de patience aussi. Que ce soit pour la maintenance, la nouvelle installation, les réparations; que ce soit pour les cellulaires, le câblage, internet; que ce soit pour la téléphonie — on est toujours présents, répondre à l’appel pour rendre le service aux clients.

Les techniciens des lignes passent le plus clair de leur temps à l’extérieur. Ils doivent accomplir des tâches physiques, actives et stimulantes — et passent très peu de temps derrière un bureau. Ils travaillent sur des câbles de fibre optique et de cuivre ainsi que sur des antennes stratégiques afin de permettre la connectivité des systèmes de communication et d’information utilisés dans le cadre des opérations des Forces armées canadiennes. Ils doivent parfois travailler sous terre, dans des espaces clos et dans des tunnels de vapeur — de même qu’en hauteur, sur des poteaux téléphoniques ou des tours en acier d’une hauteur maximale de 600 pieds.

CAPORAL PATRICK BOUCHARD : Tout ce qui se passe en hauteur, j’en mange. J’en ferais tous les jours si c’est possible. C’est sûr qu’au niveau des Forces, il y a des équipes attitrées à ça, qui se promènent un peu partout sur les bases à travers le Canada.

Dans l’exercice de leurs fonctions, les techniciens des lignes sont appelés à se déplacer partout dans le monde. Dans le cadre d’une mission à l’étranger, ils sont parmi les premiers Canadiens sur place afin de préparer le câblage du quartier général et des bases d’opérations avancées ainsi que de créer des liaisons de communication fiables et continues.

CAPORAL PATRICK BOUCHARD : D’une semaine à l’autre, ça peut être des projets divergents. La variété, c’est même pas comparable.

CAPORAL PATRICK BOUCHARD : C’est des jobs qui font prendre l’air, t’es toujours avec ta petite gang, puis tu te promènes à travers le Canada puis c’est vraiment une ambiance… une ambiance le fun.

Après avoir été dûment formés, les techniciens des lignes intègrent une équipe de trois à six personnes afin de travailler sur des projets d’antennes ou de câblage d’une durée maximale habituelle de six semaines. Le principal centre d’activité des techniciens des lignes est le 77

e Régiment de lignes à Kingston, en Ontario, et ses détachements situés dans tout le pays. Les techniciens des lignes peuvent également être affectés à l’un des détachements des trois brigades au Canada ou au Régiment des transmissions interarmées des Forces canadiennes à Kingston, afin de travailler sur les systèmes de lignes tactiques permettant d’établir des liaisons de communication à l’appui des opérations de maintien de la paix, des opérations sur le champ de bataille et des opérations humanitaires.

CAPORAL PATRICK BOUCHARD : Le gros, quand on commence, c’est vraiment l’observation. Prendre le temps de poser des questions — beaucoup, beaucoup poser de questions, à savoir du pourquoi.

Les réservistes assument les mêmes fonctions dans l’une des 23 unités de la Réserve de l’Armée de terre du Canada.

CAPORAL PATRICK BOUCHARD : Si tu veux te dépasser, tu vas toujours avoir des opportunités de dépassement, tu vas toujours monter. Puis c’est un aspect vraiment, moi, qui m’a attiré, qui m’a gardé puis qu’encore aujourd’hui, je continue de développer puis j’apprends sur moi tous les jours.

Emplois civils équivalents

  • Technicien/réparateur/installateur de lignes
  • Gréeur des télécommunications
  • Concepteur des télécommunications
  • Gestionnaire de projet

Instruction

La première étape de l’instruction est le cours de qualification militaire de base (QMB), ou instruction de base, donné à l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes à Saint-Jean-sur-Richelieu, au Québec. Cette instruction permet d’acquérir les compétences et les connaissances élémentaires communes à tous les groupes professionnels militaires. Elle est exigeante physiquement puisque l’un des objectifs du cours est de veiller à ce que toutes les recrues respectent la norme d’aptitude physique des FAC.

Après l’instruction de base, les recrues de l’Armée doivent se rendre à un centre d’entraînement militaire pour suivre le cours de qualification militaire de base – Terre. Ce cours d’une durée approximative d’un mois porte sur les sujets suivants :

  • Condition physique des membres de l’Armée
  • Opérations offensives et défensives débarquées
  • Patrouilles de reconnaissance
  • Techniques individuelles de campagne

Pour en savoir plus sur l’instruction de base ici.

Les techniciens des lignes sont formés à l’École d’électronique et des communications des Forces canadiennes à Kingston, en Ontario. L’instruction dure environ 20 semaines et porte sur les compétences et les connaissances de base suivantes :

  • Procédures, politiques et pratiques relatives au travail en hauteur
  • Procédures, politiques et pratiques relatives aux espaces clos
  • Procédures, politiques et pratiques relatives au sauvetage
  • Installation de systèmes à câbles intérieurs stratégiques
  • Installation de systèmes à câbles extérieurs stratégiques
  • Installation de systèmes à câbles tactiques
  • Installation d’infrastructure de support de câbles 
  • Entretien des câbles et de l’infrastructure de soutien

Les techniciens des lignes peuvent se voir offrir la possibilité d’acquérir des compétences spécialisées au moyen de cours magistraux militaires et civils et d’une formation en cours d’emploi, notamment dans les domaines suivants :

  • Systèmes d’antennes complexes
  • Formation spécialisée en sauvetage (poteaux téléphoniques, espaces clos)
  • Formation avancée sur le gréage
  • Qualifications pour les véhicules à usage spécial
  • Formation en technologie de l’information

À mesure qu’ils progressent dans leur carrière, les techniciens des lignes qui ont les aptitudes et le potentiel voulus pourraient se voir offrir des occasions d’instruction de niveau avancé. Les cours offerts comprennent :

  • Formation sur la gestion des systèmes de communication et d’information
  • Formation sur la conception de télécommunications
  • Formation sur les logiciels de conception assistée par ordinateur
  • Formation sur l’installation et la maintenance de systèmes d’antennes complexes
  • Formation en leadership et en gestion

Programmes d’enrôlement

Ce poste exige que les candidats aient terminé au minimum leur 10e année ou leur secondaire IV au Québec, conformément aux normes provinciales. Il est possible que les études à l’étranger soient reconnues.

Options à temps partiel

Ce poste est offert comme emploi à temps partiel auprès de la Première réserve à certains endroits au Canada. En règle générale, les réservistes servent à temps partiel au sein d’une unité militaire dans leur collectivité et à une base militaire de la région où ils habitent. Ils peuvent effectuer leur service pendant qu’ils sont aux études ou qu’ils occupent un emploi civil. Ils sont rémunérés durant leur instruction et ne sont pas tenus de déménager. Toutefois, ils peuvent se porter volontaires pour déménager ou pour participer à des déploiements au Canada ou à l’étranger.

Les techniciens des lignes de la Réserve travaillent pour l’Armée canadienne et fournissent des infrastructures de communication câblées rapides et fiables et du soutien pour les systèmes sans fil aux unités militaires dans le cadre de l’instruction et des opérations. Lorsqu’ils sont employés à temps partiel ou pour une durée déterminée, ils servent habituellement au sein d’une unité de la Réserve de l’Armée canadienne dans leur collectivité.

Les réservistes reçoivent le même niveau d’instruction que leurs homologues de la Force régulière. Ils commencent généralement leur instruction à leur unité d’appartenance, afin qu’on s’assure qu’ils répondent aux normes militaires professionnelles de base. Au terme de leur instruction militaire de base, ils sont inscrits à l’instruction propre à leur GPM. L’instruction des poseurs de lignes dure environ 20 semaines et a lieu à l’École d’électronique et des communications des Forces canadiennes située à Kingston, en Ontario. Ces 20 semaines peuvent être divisées en modules pour tenir compte des contraintes des réservistes qui occupent un emploi civil ou qui effectuent des études à temps plein.

 

Les techniciens des lignes de la Réserve effectuent habituellement leur service à temps partiel auprès de leur unité d’appartenance le soir et la fin de semaine, suivant un horaire établi. Ils peuvent également servir à temps plein dans certaines unités pour une durée déterminée, selon le type de travail requis. Les poseurs de lignes travaillent à l’intérieur et à l’extérieur, dans des espaces clos, en hauteur, dans des bâtiments et dans des environnements de campagne temporaires. Ils reçoivent 92,8 pour cent du taux de rémunération des membres de la Force régulière, ont droit à des avantages sociaux et peuvent cotiser à un régime de pension.