Explorez les carrières
Armée

Technicien / Technicienne en systèmes d'information

Militaires du rang | Temps plein, Temps partiel


Postulez maintenant

Aperçu

Les techniciens en systèmes d’information sont des spécialistes des technologies de l’information (TI) qui veillent au déploiement, à la mise en place, à l’administration et à la maintenance d’environnements informatiques de réseautage multiplateforme et de divers réseaux de traitement de la voix et de données. Ils font partie d’une vaste équipe qui fournit des services de communication et d’information aux Forces armées canadiennes (FAC) partout au pays et dans le monde. Ils s’occupent d’équipement et de systèmes de communication et d’information, notamment :

  • Systèmes d’information et de communication avec ou sans fil;
  • Technologies à fibre optique et à fil de cuivre à large bande
  • Équipement et serveurs de réseaux de traitement de la voix et de données 

Environnement de travail

Les techniciens en systèmes d’information sont appelés à travailler à l’extérieur, dans des véhicules militaires et dans des salles de serveurs, ce qui donne lieu à des expériences et à des défis uniques. Ils travaillent partout au pays et dans le monde où les FAC sont présentes.

Aperçu de carrière

Transcription

CAPORAL FRANCIS BÉLISLE : Je suis le caporal Francis Bélisle de Trois-Rivières, technicien en systèmes d’information au Régiment des transmissions interarmées des Forces canadiennes à Kingston.

Les techniciens en systèmes d’information travaillent avec de l’équipement et des technologies de pointe pour superviser les réseaux, assurer la liaison avec des organismes externes sur les architectures de système, programmer les systèmes informatiques et optimiser les ensembles de serveurs.

Ils travaillent sur l’équipement des TI, les composants de réseau, les postes de travail informatiques et les serveurs, ainsi que sur les systèmes de téléphone et de téléconférence par voix sur IP afin d’assurer un flux de communications sans heurts dans toutes les missions terrestres menées au Canada ou à l’étranger.

CAPORAL FRANCIS BÉLISLE : L’importance des systèmes d’information en déploiement ou en exercice, ça va permettre au commandant de communiquer avec ses troupes et avoir un lien à Ottawa pour pouvoir commencer la mission elle-même.

Les techniciens en systèmes d’information ont un rôle important à jouer en assurant la connectivité depuis les missions à l’étranger jusqu’au Canada, et dans l’activation de toute la gamme des services de TI.

CAPORAL FRANCIS BÉLISLE : On peut être amenés à déployer très rapidement – du moment qu’on a la date et l’environnement où on s’en va, on va préparer les ordinateurs en conséquence, le nombre d’ordinateurs – on peut pas revenir, là, donc il faut apporter absolument tout.

Les techniciens en systèmes d’information supervisent toutes les formes de systèmes d’information et de communications des Forces armées canadiennes, depuis les fournisseurs d’accès Internet jusqu’aux utilisateurs finaux, en passant par les terminaux satellites et les systèmes tactiques dans les véhicules blindés. Au quotidien, les techniciens en systèmes d’information supervisent la création de comptes, la configuration des logiciels, l’entretien courant des systèmes téléphoniques et de téléconférence et assurent la sécurité des réseaux dans les bases partout au Canada. Ils effectuent toutes les tâches liées aux TI, comme l’installation de câbles, la distribution de réseaux, ainsi que les balayages de réseau pour assurer la sécurité des TI. Ils offrent également un soutien en matière de TI aux utilisateurs finaux afin de repérer et d’analyser les problèmes liés aux logiciels, aux bases de données et aux réseaux de TI.

CAPORAL FRANCIS BÉLISLE : Pour être un bon technicien en systèmes d’information, il est important d’avoir une certaine curiosité envers la technologie, et la facilité à s’adapter à la constante évolution de la technologie.

CAPORAL FRANCIS BÉLISLE : J’ai eu la chance de déployer en 2018 en Lettonie. C’était une expérience qui était assez enrichissante. Le fait qu’on est une petite équipe pour fournir un camp qui est assez immense, avec des nations différentes et tous des systèmes différents, m’a vraiment donné une autre réalité que j’avais pas vu avant, que j’aurais pas pu voir sans aller en déploiement. Ça m’a rendu fier de servir mon pays et d’aider la population lettonienne, et l’armée lettonienne, à rendre leur système plus fiable et à la hauteur de la technologie qu’on a aujourd’hui. J’avais vraiment l’impression que je faisais une différence.

Après avoir obtenu leur qualification, les techniciens en systèmes d’information sont affectés à une brigade, à une base ou à une unité qui peut se trouver n’importe où au Canada.

CAPORAL FRANCIS BÉLISLE : Vous allez tranquillement apprendre le métier lui-même avec le support des autres membres de votre équipe. Quand vous commencez à être un peu plus à l’aise sur l’équipement lui-même, vous allez être apporté à être en charge d’une équipe et une pièce d’équipement spécifique que vous allez préparer au jour le jour pour déployer.

Les réservistes remplissent les mêmes fonctions dans 23 unités des transmissions de la Réserve de l’Armée de terre dans le pays.

Les techniciens en systèmes d’information doivent être en mesure de s’adapter à des situations difficiles afin de dépanner et de diagnostiquer les systèmes de TI et de communications tactiques pour assurer les services essentiels d’une mission. La capacité de cerner les problèmes et de les résoudre rapidement, une pensée analytique, une attention portée aux détails, de la créativité et de la persévérance sont des aptitudes très recherchées.

Pour maintenir l’ensemble de leurs compétences hautement adaptatives, les techniciens en systèmes d’information doivent fréquemment voyager tout au long de l’année afin de participer à des exercices et à des cours de formation. Ils doivent suivre l’instruction visant une disponibilité opérationnelle élevée avec leur brigade et s’attendre à participer à des déploiements à l’étranger.

CAPORAL FRANCIS BÉLISLE : Ce que j’ai vraiment hâte, au niveau de ma carrière elle-même, c’est de continuer d’apprendre mon métier, de monter les rangs et d’avoir la chance de déployer encore.

CAPORAL FRANCIS BÉLISLE : Ce que j’aime le plus de mon travail, c’est le fait que je suis constamment en train de pousser mes limites en technologie et essayer de découvrir des nouvelles choses. Je voulais rester actif en même temps d’avoir une carrière solide puis j’étais pas capable de l’avoir au civil. Donc j’ai décidé de m’enrôler puis depuis ce temps-là j’ai une vie très active en même temps d’avoir une carrière qui est stimulante.

Emplois civils équivalents

  • Administrateur de systèmes informatiques
  • Analyste de systèmes d’information
  • Technicien de réseau informatique
  • Agent de soutien aux utilisateurs
  • Évaluateur de systèmes informatiques

Instruction

 

La première étape de l’instruction est le cours de qualification militaire de base (QMB), ou instruction de base, donné à l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes à Saint-Jean-sur-Richelieu, au Québec. Cette instruction permet d’acquérir les compétences et les connaissances élémentaires communes à tous les groupes professionnels militaires. Elle est exigeante physiquement puisque l’un des objectifs du cours est de veiller à ce que toutes les recrues respectent la norme d’aptitude physique des FAC.

Après l’instruction de base, les recrues de l’Armée doivent se rendre à un centre d’entraînement militaire pour suivre le cours de qualification militaire de base – Terre. Ce cours d’une durée approximative d’un mois porte sur les sujets suivants :

  • Condition physique des membres de l’Armée
  • Opérations offensives et défensives débarquées
  • Patrouilles de reconnaissance
  • Techniques individuelles de campagne

Pour en savoir plus sur l’instruction de base ici.

Les techniciens en systèmes d’information sont formés à l’École d’électronique et des communications des Forces canadiennes à Kingston, en Ontario. L’instruction dure environ 12 mois et porte sur les compétences et les connaissances de base suivantes :

  • Théorie des systèmes informatiques
  • Sécurité des systèmes d’information
  • Installation et utilisation de systèmes d’information
  • Maintenance et utilisation de groupes électrogènes
  • Techniques de maintenance et de réparation de systèmes d’information
  • Installation et maintenance de systèmes à fibre optique ou à fil de cuivre
  • Routage et commutation de niveau avancé
  • Administration de serveurs

Les techniciens en systèmes d’information peuvent se voir offrir la possibilité d’acquérir des compétences spécialisées au moyen de cours magistraux militaires et civils et d’une formation en cours d’emploi, notamment dans les domaines suivants :

  • Utilisation et maintenance d’équipement cryptographique
  • Gestion de serveurs de niveau avancé
  • Configuration et maintenance de commutateurs et de routeurs de niveau avancé
  • Utilisation et maintenance de logiciels et de micrologiciels
  • Sécurité de réseaux informatiques

À mesure qu’ils progressent dans leur carrière, les techniciens en systèmes d’information qui ont les aptitudes et le potentiel voulus se verront offrir des occasions d’instruction de niveau avancé. Les cours offerts comprennent :

  • Concepteur de réseaux de données
  • Cours sur le leadership
  • Gestionnaire du cycle de vie du matériel
  • Réseau tactique de l’Armée (SSCFT)

Programmes d’enrôlement

Ce poste exige que les candidats aient terminé au minimum leur dixième année (ou leur secondaire IV au Québec), conformément aux normes provinciales. Il est possible que les études à l’étranger soient reconnues.

Options à temps partiel

Ce poste est offert comme emploi à temps partiel auprès de la Première réserve à certains endroits au Canada. En règle générale, les réservistes servent à temps partiel au sein d’une unité militaire dans leur collectivité et à une base militaire de la région où ils habitent. Ils peuvent effectuer leur service pendant qu’ils sont aux études ou qu’ils occupent un emploi civil. Ils sont rémunérés durant leur instruction et ne sont pas tenus de déménager. Toutefois, ils peuvent se porter volontaires pour déménager ou pour participer à des déploiements au Canada ou à l’étranger.

 

Les techniciens en systèmes d’information de la Réserve travaillent pour l’Armée canadienne et fournissent des infrastructures de communication rapides et fiables avec ou sans fil aux unités militaires dans le cadre de l’instruction et des opérations. Lorsqu’ils sont employés à temps partiel ou pour une durée déterminée, ils servent habituellement au sein d’une unité de la Réserve de l’Armée canadienne dans leur collectivité.

Les réservistes occupant ce poste reçoivent le même niveau d’instruction que leurs homologues de la Force régulière. Ils commencent généralement leur instruction à leur unité d’appartenance, afin qu’on s’assure qu’ils répondent aux normes militaires professionnelles de base. Au terme de leur instruction militaire de base, ils sont inscrits à l’instruction propre à leur GPM. L’instruction des techniciens en systèmes d’information dure environ 12 mois et a lieu à l’École d’électronique et des communications des Forces canadiennes située à Kingston, en Ontario.

Les techniciens en systèmes d’information de la Réserve effectuent habituellement leur service à temps partiel auprès de leur unité d’appartenance le soir et la fin de semaine, suivant un horaire établi. Ils peuvent également servir à temps plein dans certaines unités pour une durée déterminée, selon le type de travail requis. La plupart des techniciens en systèmes d’information travaillent dans un environnement de salle de serveurs à l’intérieur d’un bâtiment ou dans un véhicule militaire. Ils reçoivent 92,8 pour cent du taux de rémunération des membres de la Force régulière, ont droit à des avantages sociaux et peuvent cotiser à un régime de pension.