Temps plein | Temps partiel | Officier

Officier d’administration des services de santé

Posez votre candidature maintenant

Aperçu

Les officiers d’administration des services de santé assurent le leadership, la gestion des services de soins de santé et leur prestation. Ils mettent en application les principes et les pratiques de l’administration des services de santé, ainsi que l’organisation de la gestion des ressources et les activités des Services de santé des Forces canadiennes. 

Leurs fonctions premières consistent à assurer la gestion efficace du système de soins de santé, à veiller à ce que les professionnels de la santé exercent leurs fonctions dans un environnement sécuritaire et efficace et à ce que les membres des Forces armées canadiennes (FAC) reçoivent des soins de santé de haute qualité où qu’ils soient, en garnison, dans une base ou une escadre au Canada ou durant des déploiements opérationnels à l’étranger ou au pays.

Environnement de travail

Les officiers d’administration des services de santé travaillent soit dans des unités opérationnelles comme une ambulance de campagne, un hôpital de campagne, une unité de relais aérosanitaire, une unité de soutien médical de secteur ou dans des installations fixes comme la clinique d’une base ou d’une escadre. Ils peuvent aussi être affectés à un quartier général régional ou national ou à une unité d’instruction, et doivent s’attendre à participer à des déploiements opérationnels à l’étranger ou au pays.

Transcription

TITRE:

Officier d'administration des services de santé

COOMBS : Dans une armée moderne et en action, quand il faut donner des soins de santé – en garnison ou lors d’un déploiement – le système doit être rapide et efficace. Bien faire rouler cette machine-là est un défi majeur, mais aussi, une source de grande satisfaction.

Je suis le major Cybèle Coombs de Chelsea, Québec et je suis officier d’administration des services de santé dans les Forces canadiennes.

Et je suis le lieutenant Sandy Haley, originaire de Matapédia en Gaspésie.

HALEY : Notre travail est de gérer la prestation des soins de santé aux soldats, marins et aviateurs canadiens et ça, ça veut dire soixante-trois milles personnes, ici au pays et partout dans le monde où nos troupes sont déployées.

COOMBS : Être administrateur des services de santé exige les mêmes compétences en affaires et en gestion qui seraient nécessaires pour diriger une clinique ou un hôpital au civil. Mais ce n’est pas tout…

D’habitude, on a entre 25 et 30 troupes sous notre commandement, ce qui est pas mal un gros challenge à l’âge de 21, 22, 23 ans. On doit s’assurer qu’ils sont bien entraînés pour que plus tard, qu’on peut atteindre la mission qui nous est donnée.

HALEY : À titre d’officier commissionné, notre travail est de gérer et diriger une équipe de professionnels responsables de prodiguer les services de santé aux militaires. La formation diversifiée qu’on reçoit nous aide dans l’administration de nos responsabilités.

C’est vraiment l’aspect d’enlever ce fardeau-là sur l’équipe médicale qui sont les infirmières, les médecins. Tous ces métiers-là peuvent se concentrer sur leur métier pendant que nous, on s’occupe du côté administratif, puis on s’occupe de faire toute la paperasse pour eux autres.

COOMBS : Ma promotion au grade de major a été un des aspects les plus gratifiants de ma carrière : le salaire, le régime de pension et les avantages sociaux sont exceptionnels. Mais je suis aussi la maman de deux jeunes enfants avec ce qu’on pourrait considérer une vie normale hors des heures de travail.

Ici, au quartier général du Groupe des Services de santé des Forces canadiennes, ma journée de travail n’est pas si différente de celle de n’importe quel administrateur en soins de santé dans le civil. Mais une fois déployée en théâtre d’opérations, alors là, nos capacités, notre formation et nos qualités de leader entrent vraiment en jeu.

HALEY : En déploiement, c’est l’officier d’administration des services de santé qui est le premier avisé que des patients s’en viennent et de leur état. Il passe l’information au médecin de service qui détermine la composition de l’équipe de traumatologie et de spécialistes qu’il doit mettre en place pour recevoir les patients. Aussi, il doit s’assurer de la disponibilité de personnel clé. L’officier d’administration relaie les messages et gère l’information.

COOMBS : Si l’expérience te tente, il existe trois façons de te joindre à nous.

HALEY : Si tu as déjà un baccalauréat en administration des soins de santé, en administration des affaires ou en gestion des ressources humaines, tu pourrais t’engager par ce qu’on appelle le Programme d’enrôlement direct.

COOMBS : Ou si tu comptes aller à l’université, tu pourrais être éligible pour le Programme de formation des officiers de la Force régulière. Tu peux étudier au Collège militaire royal ou dans une université canadienne reconnue et tes frais de scolarité sont défrayés. Les Forces canadiennes t’emploient l’été et te paient un salaire pendant tes études. De ton côté, tu t’engages à servir pour un minimum de cinq ans une fois ton baccalauréat obtenu.

HALEY : Que ce soit dans la réserve ou dans la Force régulière, ta carrière militaire va commencer par la formation de base des officiers. Pour la Force régulière, ça se passe à l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes à Saint-Jean-sur-Richelieu, au Québec. Là, j’ai appris tout ce que « être officier » implique – peu importe que le travail soit de gérer des soins de santé ou de donner des ordres en situation opérationnelle.

COOMBS : La troisième façon d’entrer dans les Forces est de te joindre à la Réserve. Tu peux prendre part au rassemblement hebdomadaire et d’un week-end par mois et tu as la possibilité d’avoir un emploi d’été comme administrateur des services de santé tout en poursuivant tes études, ou tu peux continuer à temps partiel une fois que tu as un emploi au civil. À titre de réserviste, tu pourrais aussi travailler à plein temps.

HALEY : Dès que tu as terminé ton cours élémentaire d’officier, tu es commissionné au grade de lieutenant dans l’Armée ou la Force aérienne ou d’enseigne de vaisseau de première classe dans la Marine.

COOMBS : Ensuite, tu passes près de six mois à l’École des services de santé des Forces canadiennes à la base Borden, en Ontario. C’est là que tu vas apprendre comment sont administrés les soins de santé dans les Forces canadiennes.

HALEY : À la suite de cette formation, tu seras enfin prêt à assumer tes premières responsabilités comme officier subalterne d’administration des soins de santé dans une unité opérationnelle ou une des cliniques des Forces canadiennes au pays.

Et il y a autre chose qui entre en jeu : un grand sentiment de fierté car on représente le Canada et on aide ceux et celles qui risquent leur vie pour défendre les valeurs de notre pays.

COOMBS : Je pense que personne ne s’attendait à ce que je fasse une carrière militaire. J’étais plutôt du genre « artiste » à l’école, alors on ne me voyait pas venir! Mais être officier dans les Forces canadiennes, servir mon pays et aider les gens à un niveau international, eh bien, c’est vraiment fantastique. J’espère que tu vas te joindre à notre équipe!

Qualification militaire de base des officiers

Après votre enrôlement, vous commencerez la qualification militaire de base des officiers de 12 semaines à l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes de Saint-Jean-sur-Richelieu, au Québec. Les sujets abordés comprennent les connaissances militaires générales, les principes du leadership, les règlements et coutumes des Forces, le maniement des armes de base et les premiers soins. Vous aurez la possibilité de mettre en application les compétences militaires nouvellement acquises dans le cadre d’exercices d’entraînement portant sur la protection de la force, l’instruction appliquée, la navigation et le leadership. Vous participerez également à un programme rigoureux de sports et de conditionnement physique. Le cours de QMBO est offert en anglais ou en français et sa réussite constitue un préalable à la poursuite de l’instruction.

À la suite de la formation de base des officiers, une formation en seconde langue officielle peut vous être offerte. La formation peut durer de deux à neuf mois selon vos compétences en langue seconde.

Pour en savoir plus sur l’instruction de base ici.

Formation professionnelle disponible

Les officiers d'administration des services de santé fréquentent le Centre d’instruction des Services de santé des Forces canadiennes, à Borden, en Ontario où ils complètent une série de cours et de programmes de formation militaire formelle, dont :

  • Cours de base en administration des services de santé (4 semaines). Le cours de base en administration des services de santé a pour objectif d’éduquer les nouveaux administrateurs des services de santé sur les notions élémentaires des opérations médicales et sur l’administration des services de santé.
  • Cours d’opérations des services de santé et d’état-major (6 semaines). Le cours d’opérations des services de santé et d’état-major forme les officiers des services de santé sur l’art et la science de diriger du personnel dans l’environnement terrestre au niveau de peloton. Il enseigne concurremment les fonctions de l’officier des services de santé dans un poste de commandement et les tactiques entourant le soutien des services de santé aux opérations et à la formation.
  • SoinsSantéCAN – Programme de gestion des services de santé (apprentissage à distance). Ce programme d’apprentissage à distance est mené sur une période de 8 mois dans votre emplacement géographique ou à votre unité d’appartenance. Le Programme de gestion des services de santé est à l’intention des cadres intermédiaires et supérieurs des installations, organismes et agences de services de santé et est conçu pour accroître vos connaissances générales et vos compétences relatives à l’administration en santé. Les candidats qui détiennent déjà ce certificat ou qui ont de l’expérience connexe peuvent être dispensés de cette portion de la formation professionnelle.

Les officiers d'administration des services de santé apprennent ensuite comment mettre à profit leurs connaissances en gestion des soins de santé dans le contexte des FAC et en appui rapproché à des unités des armes de combat participant à des opérations.

Tôt dans leur carrière, il se peut qu’on demande aux officiers d'administration des services de santé d’obtenir leur agrément comme directeur des services de santé auprès du Conseil canadien des directeurs de services de santé.

Instruction spécialisée disponible

Vous  pourriez avoir la possibilité d’acquérir des compétences spécialisées par l’intermédiaire de cours officiels, d’une formation en cours d’emploi et de conférences professionnelles, entre autres dans les domaines suivants :

  • Leadership
  • Gestion
  • Administration
  • Techniques d’instruction

Instruction avancée disponible

À mesure qu’ils progresseront dans leur carrière, les officiers d’administration des services de santé qui manifesteront les aptitudes et les prédispositions nécessaires auront accès à l’instruction avancée. Les diplômes disponibles sont les suivants :

  • Diplôme d’études supérieures en administration des services de santé
  • Diplôme d’études supérieures en systèmes d’information sur la santé

Options d’enrôlement direct

Si vous détenez déjà un diplôme universitaire, les FAC détermineront si votre programme d’études remplit les critères du poste et vous pourriez être envoyé directement à une formation en cours d’emploi après avoir obtenu votre qualification militaire de base. Cette qualification et la qualification d’officier sont requises avant toute affectation.

Options d’études payées

Programme de formation des officiers de la Force régulière (PFOR)

En raison de l’obligation pour les officiers des FAC d’avoir un diplôme universitaire, les FAC subventionnent leurs études de premier cycle au Collège militaire royal. Les personnes admises ont droit à un salaire, à un régime de soins médicaux et dentaires, de même qu’à des vacances payées; ils doivent en retour servir dans les FAC pendant une période déterminée. En règle générale, les personnes admises sont nommées élèves-officiers en intégrant le programme du collège militaire du Canada, où elles étudient des matières pertinentes à leur carrière militaire et universitaire. Dans de rares circonstances, selon les besoins des FAC, les élèves-officiers peuvent être autorisés à fréquenter une autre université canadienne. La décision sera prise au cas par cas. Si une carrière dans les FAC vous intéresse, y compris des études subventionnées, vous devez faire une demande d’admission au collège militaire du Canada, mais nous vous recommandons de postuler également dans d’autres universités canadiennes, au cas où vous ne seriez pas admis au PFOR.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec le recruteur spécialisé des Services de santé: HealthSvcsRecruiting-RecrutementSvcsdesante@forces.gc.ca

Renseignez-vous ici sur les programmes d’études payés.

Servir dans la Force de réserve

Le rôle de la réserve des Services de santé des Forces canadiennes consiste à fournir du personnel qualifié afin de soutenir ou de joindre les organisations des Services de santé lors d’opérations et d’activités d’instruction, le tout en créant et en maintenant des liens entre les FAC et les collectivités locales.

Cette possibilité d’emploi à temps partiel est offerte auprès de la Première réserve, à certains endroits au Canada. En règle générale, les membres de la Force de réserve servent à temps partiel au sein d’une unité militaire dans leur communauté et peuvent effectuer leur service pendant qu’ils sont aux études ou qu’ils occupent un emploi civil. Ils sont payés durant leur instruction. Ils ne sont pas assujettis aux affectations ni aux déménagements militaires. Toutefois, ils peuvent se porter volontaires pour déménager à une autre base ou pour être déployés au Canada ou à l’étranger dans le cadre de missions militaires.

Emploi à temps partiel

Les officiers d’administration des services de santé peuvent servir auprès de la Marine royale canadienne, de l’Armée canadienne ou de l’Aviation royale canadienne au sein du groupe des Services de santé des Forces canadiennes. Leur emploi consiste à diriger et à gérer les services de soins de santé et leur prestation et à veiller à ce que les membres des FAC reçoivent des soins de haute qualité. Lorsqu’ils sont employés à temps partiel ou à titre d’occasionnels à temps plein, ils effectuent habituellement leur service à un endroit au Canada.

Instruction de la Force de réserve

Les membres de la Force de réserve reçoivent le même niveau d’instruction que leurs homologues de la Force régulière. Les candidats titulaires d’un diplôme universitaire qui correspond aux exigences du poste pourraient passer directement au programme de formation en cours d’emploi à la suite de l’instruction et de la qualification de base des officiers. L’instruction des officiers d’administration des services de santé est dispensée par le Centre de formation des Services de santé des Forces canadiennes à Borden, en Ontario.

Milieu de travail de la Force de réserve

En règle générale, les membres de la Force de réserve effectuent leur service à temps partiel au sein de leur unité d’attache, le soir et la fin de semaine, suivant un horaire établi (les officiers d’administration des services de santé employés dans la Réserve aérienne effectuent habituellement jusqu’à 12 jours de service par mois dans le cadre de journées normales de travail). Toutefois, ils peuvent également effectuer leur service en occupant des postes à temps plein au sein de certaines unités pour des périodes déterminées, selon la nature des tâches à exécuter. Ils reçoivent 92.8 pour cent du taux de rémunération de la Force régulière, ont droit à des avantages sociaux raisonnables et peuvent être admissibles à contribuer à un régime de pension.