Passer au contenu principal
Crédit photo: Lt(N) Tamara Henderson
Explorez les carrières
Armée Aviation Marine

Chirurgien / Chirurgienne orthopédique (Médecin Spécialiste)

OFFICIER(ÈRE) | Temps plein, Temps partiel

En demande

Postulez maintenant

Aperçu

Les chirurgiens(nes) orthopédiques appartiennent à la profession des médecins spécialistes dans les Forces armées canadiennes (FAC) et fournissent des soins chirurgicaux orthopédiques axés sur les traumatismes aux membres des FAC dans les cliniques des Services de santé ou les théâtres d’opérations des Forces canadiennes ou à l’étranger à l’appui des missions de maintien de la paix ou d’aide humanitaire. Ils ont la possibilité de jouer un rôle de chef de file au sein des Services de santé des FAC, ainsi que d’agir à titre de mentor et d’enseignant pour d’autres membres du personnel des Services de santé, y compris les médecins militaires, les infirmiers(ères) militaires, les adjoints(es) au médecin et les techniciens(nes) médicaux, de salle d’opération et de diagnostic.

Leurs principales responsabilités sont les suivantes :

  • Offrir des services de consultation ou de soins orthopédiques aux membres des FAC au Canada
  • Diriger les équipes de soins chirurgicaux ou d’urgence dans la prise en charge de patients blessés ou malades au Canada et en déploiement à l’étranger
  • Informer et conseiller des équipes multidisciplinaires sur les soins en traumatologie et les soins orthopédiques
  • Maintenir à jour les compétences cliniques en occupant un poste au sein d’un établissement de soins de santé civil
  • Contribuer à l’élaboration et à l’application de politiques sur les soins de santé au sein des FAC

Environnement de travail

Les chirurgiens(nes) orthopédiques des Forces armées canadiennes (FAC) maintiennent leur état de préparation clinique grâce à leur intégration à titre de membre du personnel dans des hôpitaux de soins tertiaires civils à l’échelle du Canada, en travaillant de pair avec des collègues civils. Ils peuvent passer une partie de leur temps à fournir des services de consultation pour appuyer les clinicien(ne)s de soins primaires dans les cliniques des Services de santé des Forces canadiennes au Canada. La participation à des tâches d’éducation et d’instruction, ainsi qu’à des possibilités de recherche, a lieu au niveau national et international.
Ils font partie du 1er Hôpital de campagne du Canada et maintiennent leur état de préparation opérationnelle en participant annuellement à un entraînement militaire et à des exercices en campagne. Au besoin, ils peuvent être déployés dans des environnements cliniques uniques et exigeants au sein de l’équipe des Services de santé dans des missions au pays ou à l’étranger.

Aperçu de carrière

Transcription

TITRE: 

Chirurgien / Chirurgienne orthopédique (Médecin Spécialiste)

Je suis le lieutenant-colonel John McPherson et je suis chirurgien orthopédiste. Je pratique actuellement à Kentville, en Nouvelle-Écosse. 

Je me suis enrôlé dans les Forces armées canadiennes parce que je voulais pratiquer la chirurgie orthopédique dans un milieu où j’aurais la possibilité de travailler avec différentes personnes et de pratiquer la médecine dans différents lieux, et aussi de vivre des expériences que les gens ne vivent pas normalement en travaillant ici, au Canada. 

Être dans l’armée m’a permis de voyager dans divers pays et de faire mon travail dans différents milieux avec différentes personnes, et de voir des parties du monde que je n’aurais pas été en mesure de visiter si j’avais été coincé à travailler dans le même hôpital tous les jours.  

Je suis reconnu parmi mes pairs civils pour les compétences que j’ai acquises dans les forces militaires, c’est-à-dire devenir un leader. Je pense que peu de gens ont la possibilité d’acquérir une telle expérience dans le cadre de leurs tâches régulières hormis dans l’armée, où être un leader fait partie de ce qui est attendu de nous : nous sommes formés pour devenir des leaders.

Je pense que l’aspect le plus gratifiant de mon travail, c’est simplement de voir un militaire se rétablir, retourner au travail, l’aider à recommencer à faire ce qu’il souhaite – et c’est tout aussi vrai du côté civil – mais quand on voit un militaire qui a des attentes par rapport à ce qu’il veut être capable de faire et à ce qui est attendu de lui, c’est vraiment gratifiant d’être témoin de sa réussite. 

L’un des moments où j’ai su que j’étais à ma place, c’est quand j’ai débarqué de l’un de nos avions de transport sur l’aire de trafic en plein désert africain. En regardant autour de moi, j’ai vu le paysage et les gens qui étaient là – et c’est là que j’ai su que c’est ce que je voulais faire. Il n’y avait que moi et ma petite équipe, et nous étions les seules personnes sur place qui pouvaient accomplir le travail que l’on nous avait envoyés faire là-bas.  

Des gens qui ont le goût de l’aventure, un bon esprit d’équipe et envie de relever des défis – des gens qui veulent changer le cours des choses – ce sont des personnes comme celles-là qui vont être attirées par l’armée, et c’est exactement le type de personne que nous recherchons. 

Rémunération et avantages sociaux

Cette spécialisation médicale offre une rémunération et des avantages sociaux concurrentiels. Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec un recruteur spécialisé des services de santé: HSRecruiting-RecrutementSS@forces.gc.ca

Instruction

À la première occasion, vous suivrez le cours élémentaire d’officier à l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes à Saint-Jean-sur-Richelieu, au Québec. Les médecins militaires suivent le cours accéléré des Services de santé (qualification militaire de base des officiers(ères)), qui consiste en deux semaines d’instruction à distance et quatre semaines d’instruction militaire en résidence à Saint-Jean-sur-Richelieu. Les sujets abordés comprennent les connaissances militaires générales, les principes du leadership, les règlements et coutumes des Forces, le maniement des armes de base et les premiers soins. Vous aurez la possibilité de mettre en application les compétences militaires nouvellement acquises dans le cadre d’exercices d’entraînement portant sur la protection de la force, l’instruction appliquée, la navigation et le leadership. Vous participerez également à un programme rigoureux de sports et de conditionnement physique. Le cours de QMBO est offert en anglais ou en français et sa réussite constitue un préalable à la poursuite de l’instruction.

Pour en savoir plus sur l’instruction de base ici.

Tous les médecins, y compris les chirurgiens(nes) orthopédiques, doivent suivre le Cours de base des médecins militaires (CBMM) au Centre d’instruction des Services de santé des Forces canadiennes (CISSFC), à Borden, en Ontario. Dans ce cours, ils apprennent la structure organisationnelle et l’histoire des Services de santé des Forces canadiennes ainsi que les circonstances uniques associées à la pratique de la médecine militaire. Cette formation intègre différents types de prestation, notamment des composantes en ligne et une composante en résidence. Cette formation dure un total de six semaines et est généralement offerte deux fois par année, à l’occasion de séances d’une semaine, de deux semaines ou de trois semaines.

L’instruction en environnement, qui constitue un besoin opérationnel, comprend également des exercices sur le terrain qui peuvent avoir lieu n’importe où dans le monde.

Les chirurgiens(nes) orthopédiques des FAC peuvent avoir la possibilité de spécialiser leur pratique médicale et, s’il y a lieu, peuvent suivre une formation subventionnée en échange d’années de service supplémentaires. La formation subventionnée comprend normalement un programme de bourses d’études supérieures dans une sous-spécialité d’une université canadienne, mais peut également comprendre d’autres études supérieures ou cours jugés complémentaires à la pratique militaire. 

À mesure qu’ils progressent dans leur carrière, les chirurgiens(nes) orthopédiques qui possèdent les qualifications, les aptitudes et les prédispositions nécessaires auront accès à une instruction de niveau supérieur dans les domaines suivants :

  • Équipe de réanimation chirurgicale mobile;
  • Formation de l’équipe de réanimation des soins actifs
  • Cours sur la chirurgie de guerre
  • Cours sur les soins indiqués en cas de trauma chirurgical
  • Compétences chirurgicales avancées pour l’exposition à un traumatisme
  • Enseignement et simulation médicale
  • Leadership militaire et en soins de santé

Programmes d’enrôlement

Si vous êtes membre du Collège royal des médecins et chirurgiens(nes) du Canada et que vous êtes titulaire d’un permis d’exercice sans restrictions en chirurgie orthopédique dans une province ou un territoire du Canada, vous pourriez être admissible à l’enrôlement et à l’instruction élémentaire.

Pour obtenir de plus amples renseignements ou pour postuler à un poste de chirurgien(ne) orthopédique au sein des FAC, vous pouvez communiquer avec nos recruteurs à l’adresse :

HSRecruiting-RecrutementSS@forces.gc.ca.

Veuillez indiquer « MÉDECIN SPÉCIALISTE » à la section « objet » du courriel.

Options à temps partiel

Le rôle des Réserves des Services de santé des Forces canadiennes consiste à fournir du personnel qualifié afin de soutenir ou de joindre les organisations des Services de santé des Forces canadiennes dans le cadre d’opérations des Forces armées canadiennes (FAC) et d’activités d’instruction, le tout en créant et en maintenant des liens entre les FAC et les collectivités locales.

En tant que professionnel de la santé faisant partie des Réserves des Services de santé des Forces canadiennes, vous devez être titulaire d’un permis d’exercer sans restriction dans votre domaine clinique (et des attestations requises pour votre spécialité particulière), et tenir vos connaissances cliniques à jour à votre lieu de travail civil.

Une possibilité d’emploi à temps partiel peut être offerte au sein de la Première réserve, à certains endroits au Canada. Les membres de la Première réserve sont payés durant leur instruction. Ils ne sont pas tenus de déménager; toutefois, ils peuvent se porter volontaires pour déménager près d’une autre unité. Ils peuvent également se porter volontaires pour l’enseignement, la formation ou le déploiement au Canada ou à l’étranger dans le cadre de missions militaires.

Les médecins spécialistes peuvent accroître la capacité de soutien médical des Services de santé au Détachement Ottawa du 1er Hôpital de campagne du Canada. Les membres de cette unité de la Première réserve effectuent un minimum de 14 jours de services et/ou d’instruction par année, et exécutent l’une ou l’autre des tâches suivantes : assurer la prestation de services de santé aux membres des Forces armées canadiennes (FAC), enseigner des compétences cliniques aux membres du personnel et surveiller leur application, participer à des exercices en campagne afin de mettre en pratique ses connaissances et/ou prodiguer des soins médicaux dans un environnement de campagne militaire.

Les médecins spécialistes peuvent vivre et travailler partout au Canada, à condition de demeurer à moins de 100 km d’une unité des Services de santé des FAC. Il y a un petit quartier général et une petite section d’administration à Ottawa, en Ontario, pour les soutenir. Tous les membres de la Réserve des Services de santé des Forces canadiennes peuvent avoir la possibilité de travailler à l’étranger en tant que membre d’une équipe des Services de santé des Forces canadiennes déployée à l’étranger.

Les spécialistes et sous-spécialistes peuvent avoir l’occasion de travailler à temps partiel au sein des FAC, selon les besoins des FAC et la disponibilité des postes. Ces spécialités comprennent :

Anesthésiologie

Médecine d’urgence

Chirurgie générale

Médecine interne (médecine interne générale, maladies infectieuses, soins intensifs)

Chirurgie orthopédique

Radiologie

Neurochirurgie

Chirurgie plastique

Chirurgie thoracique

Obstétrique et gynécologie

Pédiatrie

Pour obtenir de plus amples renseignements ou pour postuler: HSRecruiting-RecrutementSS@forces.gc.ca

 

Les membres de la Force de réserve reçoivent le même niveau d’instruction que leurs homologues de la Force régulière. Tous les membres effectuent la Qualification militaire de base des officiers (QMBO), qui est offerte à l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes à Saint-Jean-sur-Richelieu, au Québec. Celle-ci traite notamment des connaissances militaires générales, des principes du leadership, des règlements et des coutumes des FAC, des techniques élémentaires de maniement des armes, de l’instruction en campagne de la navigation et des premiers soins. La durée de cette instruction varie, mais elle est habituellement offerte sous forme de séances de deux semaines ou de séances données la fin de semaine. Vous devez également suivre l’instruction de base axée sur les compétences professionnelles (Cours de base des médecins militaires [CBMM]), qui vous enseigne comment appliquer vos compétences cliniques et exercer votre profession dans l’environnement militaire. Cette formation de six semaines, qui comprend des éléments en ligne et en résidence est généralement offerte deux fois par année, à l’occasion de séances d’une semaine, de deux semaines ou de trois semaines et est dispensée par le Centre d’instruction des Services de santé des Forces canadiennes (CISSFC) à Borden, en Ontario.

Les médecins spécialistes de la Première réserve conservent leur poste civil dans les hôpitaux de soins tertiaires au Canada. Ils font partie du 1er Hôpital de campagne du Canada et maintiennent leur état de préparation opérationnelle en participant à un entraînement militaire et à des exercices obligatoires en campagne. Les médecins spécialistes de la Première réserve pourront contribuer à l’élaboration et à la prestation de l’enseignement clinique et des activités de formation à l’échelle du Canada, ainsi qu’être déployés dans des environnements cliniques uniques et exigeants au sein de l’équipe des Services de santé dans des missions au pays ou à l’étranger. Dans certains cas, ils peuvent fournir des soins médicaux dans des cliniques de soins de santé militaires ou des théâtres d’opérations canadiens. Les membres de la Force de réserve reçoivent 92,8 % du taux de rémunération de la Force régulière, ont la possibilité de recevoir des avantages sociaux raisonnables et peuvent être admissibles à contribuer à un régime de pension.