Passer au contenu principal
Explorez les carrières
Armée Aviation Marine

Spécialiste du renseignement d'origine électromagnétique

Militaires du rang | Temps plein, Temps partiel

En demande

Postulez maintenant

Aperçu

En tant que militaire, les Spécialistes en renseignement d'origine Électromagnétique interceptent et analysent les transmissions électroniques, dont les communications de forces étrangères. Ils protègent également les réseaux informatiques du gouvernement du Canada.

Leurs principales responsabilités sont les suivantes :

  • Réunir, traiter, analyser des données sur l’activité électromagnétique dans le spectre des radiofréquences en utilisant du matériel ultramoderne et faire un rapport sur les résultats
  • Gérer et protéger les réseaux informatiques
  • Veiller à ce que la technologie de l’information soit protégée
  • Utiliser des publications classifiées et les tenir à jour

Environnement de travail

Les Spécialistes en renseignement d'origine électromagnétique traitent des renseignements de nature extrêmement délicate dans une installation hautement sécurisée et à accès restreint. Ils travaillent généralement par quarts, mais ils ont souvent la possibilité de travailler à des heures régulières ou de participer à des opérations partout dans le monde.

Si vous choisissez de faire carrière dans la Force régulière, vous serez affecté à votre première base dès que vous aurez terminé l’instruction requise. Bien qu’il y ait une certaine latitude concernant les affectations (réinstallations), il n’est pas toujours possible de satisfaire toutes les demandes et, par conséquent, vous devez vous attendre à déménager à un moment ou à un autre pendant de votre carrière. Toutefois, si vous décidez de vous enrôlez dans la Force de réserve, vous le ferez via une unité spécifique de la Force de réserve. Outre l’instruction, votre lieu de travail à temps partiel sera l’unité de la Force de réserve que vous aurez choisie et ne serez pas dans l’obligation de déménager pour une affectation à une autre base. En tant que membre de la Force de réserve, vous travaillez généralement un soir par semaine et certaines fins de semaine, avec la possibilité d'un emploi à temps plein.

Aperçu de carrière

Transcription

TITRE: SPÉCIALISTE EN RENSEIGNEMENT D’ORIGINE ÉLECTROMAGNÉTIQUE

CAPORAL-CHEF RICARDO CANDELON : Je suis le caporal-chef Ricardo Candelon de Montréal, spécialiste en renseignement d'origine électromagnétique, muté au 21ᵉ Régiment de guerre électronique à Kingston, en Ontario,

Si vous aimez rester au fait de ce qui se passe dans le monde et des nouvelles technologies de communication – et que vous avez un talent pour les langues étrangères – une carrière en tant que spécialiste en renseignement d’origine électromagnétique pourrait être le bon choix pour vous!

CAPORAL-CHEF RICARDO CANDELON : Le métier en tant que tel, c'est de la recherche et de l'analyse de signaux et de renseignements. Il s'agit de trouver de l'énergie électromagnétique et de la localiser et d'envoyer cette information aux supérieurs, comme ça nos commandants vont prendre des meilleures décisions sur le terrain.

Les spécialistes en renseignement d’origine électromagnétique utilisent un équipement à la fine pointe de la technologie pour intercepter et analyser les transmissions électroniques étrangères et des données informatiques. Leur autorisation de sécurité correspond au plus haut niveau de sécurité nationale et ils représentent, pour les commandants des Forces armées canadiennes, une couche de protection supplémentaire.

Les opérateurs en guerre électronique au sein du groupe professionnel du renseignement d’origine électromagnétique utilisent aussi des technologies de communication de pointe. Mais leur bureau se trouve plutôt à l’arrière d’un véhicule blindé ou sur le terrain, avec une trousse légère de guerre électronique qu’ils transportent dans un sac à dos.

CAPORAL-CHEF RICARDO CANDELON : Ici au régiment, lorsqu'on prend une position tactique avec un véhicule, on trouve une position qui nous permet de pas être vus par l'ennemi. On camouflage notre véhicule, après on déploie nos antennes. On essaie de trouver où est situé l'ennemi, à quelle distance, pour aviser la chaîne de commandement des mouvements ennemis ou des positions ennemies.

En plus de soutenir l’Armée de terre, les spécialistes en renseignement d’origine électromagnétique peuvent aussi avoir l’occasion de partir en mission avec la Marine royale canadienne et avec l’Aviation royale canadienne, afin de fournir du soutien en matière de renseignement d’origine électromagnétique dans le cadre d’exercices et d’opérations à l’étranger.

L'introduction d'un nouveau système d'aéronefs télépilotés dans les Forces permettra aux spécialistes en renseignement d’origine électromagnétique de contrôler directement des capteurs à bord de ces aéronefs pour fournir des indications et des avertissements aux commandants et aux décideurs afin de protéger les Canadiens au sol.

Si vous pouvez parler, lire ou écrire dans une langue autre que le français ou l’anglais, ou si vous avez un don pour les langues et que vous souhaitez en apprendre une nouvelle, ce métier pourrait être particulièrement intéressant pour vous.

CAPORAL-CHEF RICARDO CANDELON : L'aspect le plus cool de ma job, c'est que personne sait qu'est-ce qu'on fait. Souvent, les gens posent des questions : « Qu'est-ce que vous faites? Qu’est-ce que vous faites? » Mais je suis pas en position de vous le dire.

En 2010, je suis allé en Haïti après le tremblement de terre. C'est quelque chose qui m'a marqué parce que je n'avais jamais été dans mon pays d'origine. J'ai pu voir ma mère là-bas en même temps. Elle était vraiment fière, était vraiment contente des troupes canadiennes et du support qu'on accordait à la population locale.

Une fois leur instruction militaire et leur formation professionnelle initiale terminées, les nouveaux spécialistes en renseignement d’origine électromagnétique sont affectés à la Station des Forces canadiennes Leitrim, à Ottawa, ou au 21e Régiment de guerre électronique, à Kingston, en Ontario.

À Leitrim, les spécialistes en renseignement d’origine électromagnétique traitent des renseignements de nature extrêmement délicate dans une installation hautement sécurisée.

Pour leur part, les spécialistes affectés à Kingston fournissent un soutien tactique de guerre électronique aux unités des Forces armées canadiennes déployées dans le cadre d’opérations internationales.

CAPORAL-CHEF RICARDO CANDELON : Lors de votre première mutation au régiment, il y aura beaucoup de choses à apprendre : spécialisation sur l'équipement, des cours sur les véhicules blindés. Pour une personne qui veut approfondir ses connaissances, les opportunités sont multiples.

Quel que soit le lieu de leur première affectation, d’autres possibilités d’affectation et de perfectionnement leur seront offertes au fil de leur carrière, y compris des postes à l’extérieur du Canada à divers endroits aux États-Unis, ainsi que des affectations au Royaume-Uni et en Australie.

CAPORAL-CHEF RICARDO CANDELON : Il y a beaucoup de choses que j'ai appris sur moi-même en étant dans cette carrière. Il y a beaucoup d'avantages : les opportunités de voyage, la camaraderie, développer nos connaissances, développer de la patience, la résilience. Avant de rentrer dans l'armée, j'étais un peu perdu. Maintenant, je me sens très bien dans ma peau. Je suis confiant. J'ai un but. J'aime me lever le matin. J'ai un sentiment d'accomplissement très profond.

Emplois civils équivalents

  • Expert-conseil en sécurité informatique
  • Spécialiste des interventions en cas d’incidents informatiques
  • Analyste du renseignement
  • Contrôleur de satellite au sol

Instruction

La première étape de l’instruction est le Cours de qualification militaire de base, ou instruction de base, qui est offert à l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes à Saint-Jean-sur-Richelieu, au Québec. Ce cours vous enseignera les aptitudes de base et les connaissances communes à tous les emplois militaires. L’un des objectifs du cours est de veiller à ce que vous  conserviez la norme de condition physique des Forces armées canadiennes (FAC); par conséquent l'entraînement est physiquement exigeant.

Pour en savoir plus sur l’instruction de base ici.

Vous fréquenterez ensuite l’École d’électronique et des communications des Forces canadiennes, située à Kingston, en Ontario, pendant 45 semaines. À l’aide de cours théoriques, de démonstrations, de travaux pratiques et de simulations, le cours aborde les aspects fondamentaux suivants :

  • Mathématiques du renseignement d’origine électromagnétique
  • Règles et procédures des communications
  • Radiogoniométrie
  • Systèmes de transmission des données
  • Fonctionnement du matériel auxiliaire

Vous pourriez avoir la possibilité d’acquérir des compétences spécialisées par l’intermédiaire de cours magistraux ou d’une formation en cours d’emploi, y compris les cours suivants :

  • Opérateur de radiogoniomètre à haute fréquence
  • Chercheur mobile
  • Télécommunications par satellite
  • Langues étrangères
  • Soutien des réseaux informatiques
  • Administration des systèmes
  • Opérateur de code morse

À mesure qu’ils progresseront dans leur carrière, les spécialistes en renseignement d'origine électromagnétique qui manifesteront les aptitudes et les prédispositions nécessaires auront accès à l’instruction avancée. Les cours suivants sont inclus :

  • Opérateur – développement des transmissions
  • Opérateur linguistique

Programmes d’enrôlement

Aucune expérience professionnelle préalable ni aucune compétence liée à la carrière ne sont requises. Les recruteurs des FAC peuvent vous aider à déterminer si vos intérêts personnels et vos qualités correspondent aux critères de cette profession.

Ce poste exige que les candidats aient terminé au minimum leur 10e année ou leur 4e secondaire au Québec, y compris le cours de mathématiques appliquées de 10e année ou mathématiques 416 / CST 4 au Québec.

Il est possible que les études à l’étranger soient reconnues.

Options à temps partiel

Les membres de la Force de réserve travaillent généralement à temps partiel au sein d’une unité de la Réserve située dans leur région. Ils ne sont pas affectés à l’étranger ou obligés de déménager. Cependant, ils peuvent se porter volontaires pour déménager dans une autre base. Ils peuvent également se porter volontaires pour être déployés dans le cadre d’une mission militaire au Canada ou à l’étranger.

Les membres de la Force de réserve suivent leur instruction avec leur unité d’appartenance afin de s’assurer qu’ils répondent aux normes professionnelles requises pour cet emploi. Si une instruction supplémentaire est nécessaire pour l’acquisition de compétences spécialisées, l’unité d’appartenance se chargera de prendre les dispositions requises.

Généralement, les membres de la Force de réserve travaillent ou suivent leur instruction au moins quatre soirs et un week-end par mois avec leur unité d’appartenance, et ce, chaque année, de septembre à mai. Ils reçoivent 92.8 pour cent du taux de rémunération de la Force de réserve et ont droit à des avantages sociaux raisonnables. Il existe deux unités offrant des possibilités d’emploi en tant que spécialiste en renseignement d'origine électromagnétique (une à Ottawa et l’autre à Kingston, en Ontario). Les spécialistes en renseignement d'origine électromagnétique travaillent dans un environnement hautement sécurisé et à accès restreint puisqu’ils traitent de l’information de nature extrêmement délicate.