Explorez les carrières
Armée Aviation

Technicien / Technicienne en groupes électrogènes

Militaires du rang | Temps plein, Temps partiel


Postulez maintenant

Aperçu

Les techniciens en groupes électrogènes fournissent des services de production d’électricité à des unités opérationnelles.

La profession de technicien en groupes électrogènes est l’une des sept professions du génie construction qui fournissent des services du génie construction, civil, électrique et mécanique à l’appui des opérations des Forces armées canadiennes (FAC) partout dans le monde.

Leurs principales responsabilités sont les suivantes:

  • Installer, faire fonctionner, entretenir et réparer des groupes électrogènes mobiles et des dispositifs de commande connexes
  • Installer, faire fonctionner, entretenir et réparer des groupes électrogènes de centrales et des dispositifs de commande connexes
  • Installer, faire fonctionner et entretenir des générateurs de force motrice liés à l’équipement du génie construction
  • Installer, faire fonctionner, entretenir et réparer des systèmes statiques d’alimentation sans coupure et des systèmes rotatifs d’alimentation sans coupure
  • Réviser des systèmes et de l’équipement de production d’électricité
  • Produire des plans et définir des caractéristiques
  • Produire des dessins électriques et mécaniques
  • Faire des travaux de brasage/soudage et d’usinage

Environnement de travail

Les techniciens en groupes électrogènes sont membres de l’Aviation royale canadienne mais ils peuvent être affectés à une équipe de génie construction de l’Armée canadienne ou de la Marine royale canadienne.

Aperçu de carrière

Transcription

TITRE:

Technicien / Technicienne en groupes électrogènes

CAPORAL JESSICA PROVENCHER : Je suis caporal Jessica Provencher de Rouyn-Noranda, Abitibi-Témiscamingue, technicienne en groupes électrogènes basée à la 8e escadre Trenton, Ontario.

Dans les Forces armées canadiennes, la force de l’armée repose souvent sur l’électricité – si l’éclairage, les radios ou le radar cessent de fonctionner, cela peut signifier que les troupes sont en difficulté.

Les techniciens en groupes électrogènes s’assurent que le courant ne cesse jamais de circuler. Cela est essentiel au succès de la mission et à la sécurité des membres des Forces armées canadiennes.

CAPORAL JESSICA PROVENCHER : Dans le fond, nous, on amène du courant pour les ordinateurs, pour l’air climatisé, les frigidaires – peu importe ce qu’on a besoin en mission, nous, on va être là pour fournir de l’électricité où il n’y en a pas.

Tant au sein de la Force régulière qu’au sein de la Force de réserve, les techniciens en groupes électrogènes sont des experts en la matière qui connaissent tout sur les machines qui convertissent la puissance mécanique en tension électrique. 

Les techniciens en groupes électrogènes sont chargés de l’installation, du fonctionnement et de l’entretien de tous les appareils, notamment les groupes électrogènes, les alimentations sans interruption, les convertisseurs de fréquence et les groupes convertisseurs. 

CAPORAL JESSICA PROVENCHER : Le métier est vraiment diversifié. Ce que j’aime le plus, c’est qu’on travaille avec l’électricité, mais aussi l’aspect mécanique. On fait fonctionner les deux ensemble, c’est ce qui m’a vraiment intéressée quand j’ai joint les Forces armées canadiennes. Au jour le jour, c’est surtout de la maintenance, des diagnostics de problèmes, faire sûr que les génératrices fonctionnent bien. Mais aussi on fait l’installation des génératrices partout au Canada sur les bases où on en a besoin, puis aussi partout où on est déployés.

CAPORAL JESSICA PROVENCHER : En tant que technicienne en groupes électrogènes, on est un petit métier dans les Forces armées canadiennes. Donc les opportunités pour déploiements sont immenses. On en a beaucoup, si on veut voyager, si c’est ça qui nous attire, c’est vraiment le métier pour ça.

Une fois leur formation militaire et professionnelle terminée, les techniciens en groupes électrogènes sont affectés à une base de l’Armée de terre, de la Marine ou de la Force aérienne, au Canada. 

CAPORAL JESSICA PROVENCHER : On apprend notre emploi pendant 2-3 ans, avec un compagnon. Lui, il va nous suivre partout, dans le fond, puis nous aider à comprendre bien notre emploi. Quand on a bien assimilé nos compétences, on retourne à Gagetown pour un 6 mois, puis après quand on ressort de là, on est « compagnon » puis on peut travailler tout seul.

Les techniciens en groupes électrogènes sont un élément important de la Division du Génie construction des Forces armées canadiennes; ils travaillent avec les techniciens en distribution électrique, les techniciens en dessin et arpentage, les techniciens en construction, les techniciens en plomberie et chauffage, les techniciens en réfrigération et mécanique ainsi que les techniciens en eau, produits pétroliers et environnement, à l’appui des opérations des Forces armées canadiennes, au pays et à l’étranger.

CAPORAL JESSICA PROVENCHER : Les expériences marquantes que j’ai eues, c’est surtout en déploiement. Ça a été un environnement demandant, surtout parce que c’est du 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 – on sait jamais quand ça va arriver, faut être prêt à tout moment. Mais c’est vraiment valorisant de pouvoir accomplir notre emploi, surtout quand tout le monde te regarde puis attend après toi pour pouvoir continuer leur mission.

Emplois civils équivalents

  • Opérateur de centrale électrique
  • Mécanicien industriel
  • Électrotechnicien/ technicienne industriel
  • Technicien/ technicienne certifié en génie (mécanique/électrique)

Instruction

La première étape de l’instruction est le Cours de qualification militaire de base, ou instruction de base, qui est offert à l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes à Saint-Jean-sur-Richelieu, au Québec. Ce cours vous enseignera les aptitudes de base et les connaissances communes à tous les emplois militaires. L’un des objectifs du cours est de veiller à ce que vous conserviez la norme de condition physique des FAC; par conséquent l'entraînement est physiquement exigeant.

Pour en savoir plus sur l’instruction de base ici.

Vous fréquenterez ensuite l’École du génie militaire des Forces canadiennes de Gagetown, au Nouveau-Brunswick. L’instruction dure environ 22 semaines et porte sur les sujets suivants :

  • Compétences propres au service, comme les tactiques de défense et les armes à feu
  • Entretien et utilisation de matériel d’essai et d’outils courants et spéciaux
  • Application de règlements et de codes professionnels
  • Interprétation de dessins et de schémas
  • Principes de physique, de mécanique, d’électricité et d’électronique
  • Systèmes d’alimentation sans coupure
  • Groupes électrogènes fixes et mobiles
  • Commandes de groupes électrogènes et systèmes de surveillance
  • Générateurs de force motrice (moteurs)
  • Régulateurs de moteurs
  • Techniques de brasage et de soudage

Vous pourriez avoir la possibilité d’acquérir des compétences spécialisées par l’intermédiaire de cours magistraux ou d’une formation en cours d’emploi, y compris les cours suivants:

  • Fonctionnement, entretien et réparation de systèmes d’alimentation sans coupure
  • Dispositif de commutation électrique et contrôleurs programmables
  • Groupes électrogènes pour camps temporaires démontables

Programmes d’enrôlement

Ce poste exige que les candidats aient terminé au minimum leur 10e année ou leur secondaire IV au Québec, y compris le cours de mathématiques avancées de 10e année ou le cours de mathématiques 436 au Québec. Il est possible que les études à l’étranger soient reconnues.

Options à temps partiel

Cette possibilité d’emploi à temps partiel est offerte auprès de la Première réserve à certains endroits au Canada. En règle générale, les membres de la Force de réserve servent à temps partiel au sein d’une unité militaire dans leur communauté et peuvent effectuer leur service pendant qu’ils sont aux études ou qu’ils occupent un emploi civil. Ils sont payés durant leur instruction. Ils ne sont pas assujettis aux affectations ni aux déménagements militaires. Toutefois, ils peuvent se porter volontaires pour déménager à une autre base ou pour être déployés au Canada ou à l’étranger dans le cadre de missions militaires.

Les techniciens en groupes électrogènes peuvent servir auprès de l’Armée canadienne ou de l’Aviation royale canadienne. Leur emploi consiste à offrir un soutien à l’égard de la production d’électricité, pour l’instruction et les opérations des FAC. Lorsqu’ils sont employés à temps partiel ou à titre d’occasionnels à temps plein, ils effectuent habituellement leur service dans une base militaire ou au sein d’une escadre ou d’une unité des FAC au Canada.

Les membres de la Force de réserve reçoivent le même niveau d’instruction que leurs homologues de la Force régulière. Ils commencent généralement leur instruction avec leur unité d’attache pour s’assurer qu’ils répondent aux normes militaires professionnelles de base. Par suite de l’instruction de base, l’instruction propre au poste de technicien en groupes électrogènes dure environ 22 semaines et est dispensée à l’École du génie militaire des Forces canadiennes à Gagetown, au Nouveau-Brunswick.

Les membres de la Réserve aérienne reçoivent le même niveau d’instruction que leurs homologues de la Force régulière, et ils sont employés au sein de la même unité et exécutent les mêmes tâches que ces derniers. En règle générale, les membres de la Réserve aérienne effectuent jusqu’à 12 jours de service par mois dans le cadre de journées normales de travail, et ont la possibilité de servir à temps plein pendant de brèves périodes, au besoin. Les membres de la Force de réserve reçoivent 92.8 pour cent du taux de rémunération de la Force régulière, ont droit à des avantages sociaux raisonnables et peuvent être admissibles à contribuer à un régime de pension.