Explorez les carrières
Armée Aviation Marine

Officier de la sélection du personnel

OFFICIER | Temps plein, Temps partiel


Postulez maintenant

Aperçu

Les officiers de la sélection du personnel fournissent des services dans le domaine des sciences du comportement pour permettre aux Forces armées canadiennes (FAC) de mieux évaluer, recruter, intégrer et garder le personnel affecté aux opérations et au soutien. Ils donnent des conseils professionnels à des commandants militaires, en particulier dans les domaines du recrutement, de la sélection, de l’évaluation du rendement et d’autres questions liées aux ressources humaines.

Pour permettre aux FAC de combler leurs besoins en matière d’instruction et d’effectifs, ils remplissent les tâches suivantes :

  • Donner des conseils professionnels aux commandants militaires
  • Effectuer des travaux de recherche appliquée et avancée en matière de comportement
  • Effectuer des analyses de professions
  • Enseigner le leadership, la gestion et les sciences du comportement
  • Former d’autres personnes à l’utilisation des techniques d’entrevue, d’évaluation du personnel et de counselling

Environnement de travail

Les officiers de la sélection du personnel travaillent dans des environnements variés, allant des bureaux des quartiers généraux, en passant par les bases. De plus, ils peuvent être affectés à des opérations. Ils travaillent au niveau de la base, c’est-à-dire qu’ils dirigent des entrevues et des tests psychologiques et compilent d’autres sources d’information afin d’évaluer l’aptitude des candidats pour les programmes d’intégration et de recommander des domaines d’instruction militaire ultérieurs. Ils s’occupent également d’évaluer et de recommander des militaires en vue d’une instruction ou d’un emploi spécial.

Aperçu de carrière

Transcription

MAJOR JONATHAN GENDRON : Je suis le major Jonathan Gendron d’Edmundston au Nouveau-Brunswick, officier de sélection du personnel présentement muté à la base de Gagetown, au Nouveau-Brunswick.

Les officiers de la sélection du personnel sont les experts en sciences du comportement des Forces armées canadiennes. Ils élaborent des normes et des processus de sélection, des modèles de développement du leadership et des systèmes d’évaluation du rendement. Ils appuient la croissance et l’avancement professionnel des militaires de tous grades, ce qui permet à l’organisation de remplir son mandat et de s’assurer que les bonnes personnes occupent les bons postes.

MAJOR JONATHAN GENDRON : On œuvre tout d’abord avec les gens qui sont déjà dans les Forces armées canadiennes, les militaires, où on va les aider dans leur choix de carrière en faisant de l’orientation. On va aussi traiter leurs dossiers lorsqu’ils veulent faire des changements dans leur carrière. On va être impliqués fortement au sein du groupe de recrutement des Forces armées canadiennes, et on va être impliqués beaucoup en termes de la recherche qui est effectuée dans les Forces, ainsi que l’enseignement au Collège militaire royal canadien.

Les officiers de la sélection du personnel influencent le recrutement des nouveaux membres du personnel et optimisent l’aptitude et le potentiel des militaires en service actif en supervisant les processus de sélection de divers plans et programmes à l’intention du personnel. Ils travaillent également en étroite collaboration avec les membres de tous les groupes professionnels qui exigent une sélection spécialisée.

MAJOR JONATHAN GENDRON : C’est pas nous qui va former les pilotes, les Forces spéciales, les médecins militaires même. Mais c’est nous qui vont être là au tout départ et établir les critères de sélection pour s’assurer que les personnes qui ont les bonnes aptitudes vont être sélectionnées et continuer avec la formation.

Les officiers de la sélection du personnel jouent également le rôle de conseillers socioculturels auprès du haut commandement en donnant un aperçu des dimensions humaines qui appuient la prise de décisions liées aux missions militaires.

MAJOR JONATHAN GENDRON : En tant qu’officier de sélection du personnel, beaucoup du travail qu’on va effectuer ne sera pas à l’avant-scène. Par contre, on va avoir la chance d’influencer les décisions à tous les niveaux au sein des Forces armées canadiennes, que ça soit du commandant local jusqu’au général le plus haut placé. Bien que c’est pas nous qui va avoir le dernier mot sur la plupart des politiques, on va avoir une grande influence sur celles-ci et c’est de là une des parties de notre apport au sein des Forces armées canadiennes.

La plupart des opérations militaires menées dans le monde nécessitent un soutien spécialisé en sciences du comportement, et les officiers de la sélection du personnel peuvent participer à des déploiements afin d’offrir ce type de soutien.

Ils peuvent notamment faire du profilage de leaders dans un pays étranger ou examiner l’environnement culturel dans le cadre d’une mission précise.

MAJOR JONATHAN GENDRON : Ce qui me fait le plus plaisir au jour le jour dans mon métier en tant qu’officier de sélection du personnel, c’est l’interaction avec les gens. Donc, c’est pas seulement un travail dans un bureau, dans un cubicule, où on révise des politiques à la journée longue. À chaque jour, je vais soit avoir des clients dans mon bureau — les aider dans leur carrière, les aider à accomplir leur objectif, que ce soit à court terme ou à moyen terme, c’est quelque chose de très gratifiant dans notre métier.

Après avoir obtenu leur qualification, les officiers de la sélection du personnel sont affectés à une base de l’Armée de terre, à une escadre de l’Aviation royale canadienne ou à une formation de la Marine royale canadienne au Canada.

MAJOR JONATHAN GENDRON : On va apprendre premièrement à travailler avec les militaires déjà dans les Forces. On va être impliqués à faire de l’orientation de carrière, la sélection interne, donc pour les gens qui veulent changer de métier, devenir officier, appliquer pour les Forces spéciales, des choses comme ça. Ainsi que s’occuper d’assister les militaires qui sont prêts à faire une transition en dehors des Forces et de les aider avec leur plan de transition, justement.

Les officiers de la sélection du personnel de la Force de réserve retournent à leur unité d’appartenance afin de continuer à perfectionner leurs compétences.

Bien qu’ils doivent souvent travailler seuls, les officiers de la sélection du personnel font partie de l’équipe militaire élargie en raison de leur rôle consultatif.

MAJOR JONATHAN GENDRON : Bien souvent, les gens vont venir nous voir, ils sont pas trop certains; ils savent qu’ils sont peut-être pas satisfaits présentement dans ce qu’ils font, mais ils savent qu’il y a autre chose qui serait peut-être disponible. Donc en leur offrant l’information qui leur permet d’accomplir ces objectifs-là, et quand ils reviennent nous voir et nous disent : « Eh monsieur, j’ai réussi à obtenir mon changement de métier, je suis maintenant un officier dans les Forces armées canadiennes, et c’est grâce à vous », c’est quelque chose qui est très gratifiant et qui rend le métier très intéressant.

 

 

Emplois civils équivalents

  • Psychologue – psychologie sociale
  • Industrielle et organisationnelle
  • Agent du personnel
  • Conseiller en ressources humaines

Instruction

Après votre enrôlement, vous commencerez la qualification militaire de base des officiers de 12 semaines à l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes de Saint-Jean-sur-Richelieu, au Québec. Les sujets abordés comprennent les connaissances militaires générales, les principes du leadership, les règlements et coutumes des FAC, le maniement des armes de base et les premiers soins. Vous aurez la possibilité de mettre en application les compétences militaires nouvellement acquises dans le cadre d’exercices d’entraînement portant sur la protection de la force, l’instruction appliquée, la navigation et le leadership. Vous participerez également à un programme rigoureux de sports et de conditionnement physique. Le cours de QMBO est offert en anglais ou en français et sa réussite constitue un préalable à la poursuite de l’instruction.

À la suite de la formation de base des officiers, une formation en seconde langue officielle peut vous être offerte. La formation peut durer de deux à neuf mois selon vos compétences en langue seconde.

Pour en savoir plus sur l’instruction de base ici.

Vous suivrez ensuite le cours d’instruction professionnelle au Centre de développement de l’instruction des Forces canadiennes de Borden, en Ontario. Vous apprendrez à utiliser efficacement les entrevues, les principes et les méthodes de test, à évaluer des personnes et à leur donner des conseils au sujet du service militaire, de l’instruction et des emplois militaires, de l’instruction et des emplois spéciaux, des décisions professionnelles et des cours de perfectionnement. Vous apprendrez également comment donner des conseils ou offrir d’autres services à des militaires qui se préparent à passer à une carrière civile.

Pour la formation en cours d’emploi, vous serez affectés à une base pendant plusieurs mois. Vous aurez alors l’occasion d’approfondir la théorie, les connaissances et les compétences qui  ont été enseignées pendant le cours de qualification de niveau élémentaire.

Vous pourriez avoir la possibilité d’acquérir des compétences spécialisées par l’intermédiaire de cours magistraux ou d’une formation en cours d’emploi, y compris les sujets suivants :

  • Sélection du personnel d’une unité
  • Services de consultation organisationnelle

À mesure qu’ils progresseront dans leur carrière, les officiers du génie des systèmes de combat naval qui manifesteront les capacités et le potentiel nécessaires pourront suivre de l’instruction avancée, notamment :

  • Sélection du personnel (niveau avancé)
  • Formation de diplômés en : psychologie industrielle et organisationnelle, psychologie sociale, relations industrielles et sociologie

Programmes d’enrôlement

Les candidats doivent préférablement détenir une maîtrise en psychologie ou en relations de travail. Les détenteurs de maîtrises en sciences sociales peuvent aussi être pris en considération compte tenu de leurs expériences connexes. Les postulants détenteurs d’un diplôme de premier cycle en psychologie ou en counseling peuvent aussi être pris en considération.

Si vous détenez déjà un diplôme universitaire, les FAC détermineront si votre programme d’études remplit les critères du poste et vous pourriez être envoyé directement à une formation en cours d’emploi après avoir obtenu votre qualification militaire de base. Cette qualification et la qualification d’officier sont requises avant toute affectation.

Options à temps partiel

Cette possibilité d’emploi à temps partiel est offerte auprès de la Première réserve à certains endroits au Canada. En règle générale, les membres de la Force de réserve servent à temps partiel au sein d’une unité militaire dans leur communauté et peuvent effectuer leur service pendant qu’ils sont aux études ou qu’ils occupent un emploi civil. Ils sont payés durant leur instruction. Ils ne sont pas assujettis aux affectations ni aux déménagements militaires. Toutefois, ils peuvent se porter volontaires pour déménager à une autre base ou pour être déployés au Canada ou à l’étranger dans le cadre de missions militaires.

Les officiers de sélection du personnel peuvent servir auprès de la Marine royale canadienne, de l’Armée canadienne ou de l’Aviation royale canadienne. Leur travail consiste à fournir des conseils professionnels aux commandants militaires au sujet du recrutement, de la sélection, du leadership, de l’évaluation du rendement et d’autres questions relatives aux ressources humaines. Lorsqu’ils sont employés à temps partiel ou à titre d’occasionnels à temps plein, ils effectuent habituellement leur service dans des bases, des escadres, des ports d’attache ou des unités des FAC à différents endroits au Canada.

Les membres de la Force de réserve reçoivent le même niveau d’instruction que leurs homologues de la Force régulière. Ils commencent généralement leur instruction avec leur unité d’attache pour s’assurer qu’ils répondent aux normes militaires professionnelles de base. Après l’instruction de base destinée aux officiers, l’unité d’attache s’occupera de prévoir de l’instruction additionnelle permettant l’acquisition des compétences spécialisées. Les officiers de sélection du personnel sont formés en vue de leur qualification au Centre de développement de l’instruction des Forces canadiennes à Borden, en Ontario.

En règle générale, les membres de la Force de réserve effectuent leur service à temps partiel au sein de leur unité d’attache, le soir et la fin de semaine, suivant un horaire établi (les officiers de sélection du personnel employés dans la Réserve aérienne effectuent habituellement jusqu’à 12 jours de service par mois dans le cadre de journées normales de travail). Toutefois, ils peuvent également effectuer leur service en occupant des postes à temps plein au sein de certaines unités pour des périodes déterminées, selon la nature des tâches à exécuter. Ils reçoivent 92,8 % du taux de rémunération de la Force régulière, ont droit à des avantages sociaux raisonnables et peuvent être admissibles à contribuer à un régime de pension.