Passer au contenu principal
Explorez les carrières
Aviation

Officier / Officière du génie de construction

OFFICIER(ÈRE) | Temps plein, Temps partiel


Postulez maintenant

Aperçu

Les officiers(ères) du génie de construction fournissent du soutien technique, notamment en matière de gestion des installations, de génie de la sécurité incendie, de gestion de contrats et de projets, de génie construction et de génie de l’environnement.

En tant que membres de la branche du génie militaire, les officiers(ères) du génie de construction planifient, élaborent et mettent en œuvre des projets qui font intervenir une vaste gamme de tâches du génie militaire.

Leurs principales responsabilités sont les suivantes :

  • Préparer ou approuver des dessins, des plans et des devis de construction
  • Fournir des conseils aux supérieurs au sujet de questions relatives au génie militaire
  • Exercer leur leadership ainsi qu’un contrôle technique sur les organisations responsables de la prestation de services techniques
  • Fournir un soutien sur le plan de la cartographie et de la géodésie aux opérations maritimes, aériennes et terrestres
  • Diriger et gérer une équipe formée de personnes qualifiées

Environnement de travail

Les officiers(ères) du génie de construction travaillent au sein d’une escadrille ou d’une unité du génie construction. Bien que leur rôle principal consiste à appuyer les opérations de l’Aviation royale canadienne, ils peuvent également soutenir les opérations et les missions de l’Armée canadienne. Après une certaine période au cours de laquelle les officiers(ères) du génie de construction acquièrent une expérience pratique, ceux-ci peuvent être affectés à une base ou au quartier général des Forces armées canadiennes (FAC). Au cours de leur carrière, ils pourraient participer à un déploiement dans le cadre d’une mission nationale ou internationale, y compris les opérations à l’appui des Nations Unies et de l’OTAN ainsi que les missions de la coalition.

Aperçu de carrière

Transcription

TITRE:

Officier du génie de construction

CAPITAINE ALEX LEFEBVRE : Je suis capitaine Alex Lefebvre de Trois-Rivières, officier du Génie construction au détachement des opérations immobilières sur la base Trenton, en Ontario.

Peu importe où les Forces armées canadiennes sont basées ou déployées, un élément essentiel de la mission consiste à fournir une infrastructure en bon état aux soldats, aux marins et aux aviateurs canadiens.

En garnison, au Canada, les officiers du Génie construction jouent le rôle d’ingénieur civil, établissant et entretenant les immeubles et les installations, les routes, les terrains d’aviation, les jetées, les champs de tir et les secteurs d’entraînement, le réseau électrique ainsi que les systèmes d’eau et d’égouts. 

CAPITAINE ALEX LEFEBVRE : L’officier du génie de construction est surtout un gestionnaire. On gère beaucoup de personnel et on gère les projets de construction. Donc on est quand même impliqué au niveau de la planification. On agit aussi à titre de conseiller en tout ce qui est matière d’infrastructure pour les supérieurs.

Leur équipe comprend un large éventail de techniciens spécialisés en construction; eau, produits pétroliers et environnement; distribution électrique; groupes électrogènes; plomberie et chauffage; réfrigération et systèmes mécaniques; lutte contre les incendies; et dessin et arpentage.

CAPITAINE ALEX LEFEBVRE : Il y a beaucoup de différents travails auxquels tu peux être assigné en tant qu’officier du génie de construction. Si jamais t’es en charge d’une troupe, où tu vas travailler avec les corps de métier de construction militaires – une journée typique, tu vas en fait gérer l’administration générale de la troupe, puis tu vas aussi gérer les projets que ta troupe va être appelée à faire. Tu peux être aussi appelé à travailler au détachement d’opérations immobilières sur une base pour tout ce qui a trait à la maintenance de la base. Tu peux être appelé à être en charge comme gestionnaire d’une des sections du détachement des opérations immobilières, que tu sois en charge de la section des contrats, que tu sois en charge de la section du soutien technique administratif – entre autres le budget – ou que tu sois en charge de l’unité au complet, c’est toutes des situations possibles.

Que leur tâche exige l’installation de camps d’aide humanitaire en Haïti, l’imperméabilisation d’une installation radar dans l’Extrême-Arctique ou la lutte contre les inondations au Manitoba, les officiers du Génie construction sont toujours prêts à se rendre n’importe où, au pays et à l’étranger.

Lorsque les Forces armées canadiennes sont déployées dans un théâtre d’opérations, les officiers du Génie construction sont les premiers à arriver sur les lieux et les derniers à rentrer à la maison. Ils construisent les camps où la force opérationnelle peut vivre et mener les opérations, et sont chargés de l’entretien de l’infrastructure du camp pendant la mission. En outre, ils doivent demeurer sur place pour démanteler et emballer le camp, à la fin de la mission.

CAPITAINE ALEX LEFEBVRE : Le métier du génie de construction est un métier de support. Donc dépendamment du type de mission qu’on va faire, si jamais c’est une mission qui fait appel à l’infanterie, aux artilleurs, aux blindés, bien ces gens-là doivent être supportés par un type d’infrastructure, puis le génie de construction va s’occuper de tout ce qui a trait à l’infrastructure dans le but de supporter l’opération qui est en cours.

CAPITAINE ALEX LEFEBVRE : Ce que j’aime le plus de ma job, c’est le défi constant. Le militaire me met souvent dans des situations où je dois travailler fort pour arriver à mes fins. Dès que je commence à être confortable dans une position, à ce moment-là, c’est le moment de me changer de position et de m’exposer à un autre aspect du métier, puis ce changement continu de défi est vraiment quelque chose que j’apprécie. Ça me sort de ma zone de confort et j’en ressors grandi comme personne au bout du compte. 

Une fois leur formation militaire et professionnelle terminée, les officiers du Génie construction sont généralement affectés à une unité de soutien du génie dans l’une des bases militaires du Canada, où ils dirigent des équipes de techniciens hautement qualifiés dans la planification, la budgétisation et l’exécution de l’exploitation, de la réparation et de l’entretien de l’infrastructure de la base. Ils peuvent également être chargés de gérer un large éventail de projets de construction, de la conception à l’achèvement.

CAPITAINE ALEX LEFEBVRE : Les premières années, on va te mettre dans des positions différentes; par exemple, j’ai été assigné au poste d’officier de planification au détachement des opérations immobilières dès le départ et j’étais impliqué dans la planification des projets sur la base pour un an. Ensuite on m’a envoyé gérer une troupe de 40 personnes, une job que j’ai faite pendant un an et demi.

Même au cours de leur première affectation, les ingénieurs du Génie construction peuvent s’attendre à être déployés dans le cadre d’une mission opérationnelle, au pays ou à l’étranger.

Les officiers du Génie construction s’inspirent toujours de leur devise « UBIQUE », qui signifie « être partout ».

CAPITAINE ALEX LEFEBVRE : On voit beaucoup dans les films quand on est jeunes, des militaires travailler sur le terrain. Mais de me visualiser moi-même sur un terrain similaire et d’être appelé à faire mon travail, c’est absolument valorisant et excitant. C’est vraiment une expérience à vivre.

Emplois civils équivalents

  • Ingénieur en construction
  • Ingénieur civil
  • Gestionnaire de l’actif immobilier
  • Directeur(trice) des travaux publics
  • Gestionnaire des installations

Instruction

Après votre enrôlement, vous commencerez la qualification militaire de base des officiers de 12 semaines à l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes de Saint-Jean-sur-Richelieu, au Québec. Les sujets abordés comprennent les connaissances militaires générales, les principes du leadership, les règlements et coutumes des FAC, le maniement des armes de base et les premiers soins. Vous aurez la possibilité de mettre en application les compétences militaires nouvellement acquises dans le cadre d’exercices d’entraînement portant sur la protection de la force, l’instruction appliquée, la navigation et le leadership. Vous participerez également à un programme rigoureux de sports et de conditionnement physique. Le cours de QMBO est offert en anglais ou en français et sa réussite constitue un préalable à la poursuite de l’instruction.

À la suite de la formation de base des officiers, une formation en seconde langue officielle peut vous être offerte. La formation peut durer de deux à neuf mois selon vos compétences en langue seconde.

Après l’instruction de base, vous fréquenterez l’École d’infanterie au Centre d’instruction au combat, située à Gagetown, au Nouveau-Brunswick. Vous tirerez parti de l’instruction en matière de leadership que vous avez reçue pendant la formation de base des officiers, en plus d’acquérir les compétences requises pour tous les soldats, y compris des techniques plus poussées liées au maniement d’armes, aux manœuvres en campagne et aux tactiques de la section.

Pour en savoir plus sur l’instruction de base ici.

Vous poursuivrez votre instruction à l’École du génie militaire des Forces canadiennes située à Gagetown, au Nouveau-Brunswick. Vous apprendrez à diriger votre équipe et à superviser l’exécution de tâches élémentaires de génie tant en garnison que dans le cadre de déploiements. Vous serez également initié aux opérations exécutées par le génie construction, telles que la reconnaissance de génie, la préparation de rapports à l’intention des décideurs militaires et la planification de l’établissement des installations et des structures à l’appui de ces opérations. Vous aurez la possibilité de vous familiariser avec les différents rôles au sein du génie construction, dans le cadre de divers scénarios et situations, et de perfectionner vos compétences en matière de leadership. Au terme de votre formation à titre d’officier(ères) du génie de construction, vous serez en mesure de gérer les infrastructures au sein des bases d’opérations principales et de planifier et diriger les projets d’infrastructure dans le cadre d’opérations nationales et internationales.

Programmes d’enrôlement

Si vous détenez déjà un diplôme universitaire, les FAC détermineront si votre programme d’études remplit les critères du poste et vous pourriez être envoyé directement à une formation en cours d’emploi après avoir obtenu votre qualification militaire de base. Cette qualification et la qualification d’officier sont requises avant toute affectation.

Programme de formation des officiers de la Force régulière (PFOR)

En raison de l’obligation pour les officiers(ères) des FAC d’avoir un diplôme universitaire, les FAC subventionnent leurs études de premier cycle au Collège militaire royal. Les personnes admises ont droit à un salaire, à un régime de soins médicaux et dentaires, de même qu’à des vacances payées; ils doivent en retour servir dans les FAC pendant une période déterminée. En règle générale, les personnes admises sont nommées élèves-officiers en intégrant le programme du Collège militaire du Canada, où elles étudient des matières pertinentes à leur carrière militaire et universitaire. Dans de rares circonstances, selon les besoins des FAC, les élèves-officiers peuvent être autorisés à fréquenter une autre université canadienne. La décision sera prise au cas par cas. Si une carrière dans les FAC vous intéresse, y compris des études subventionnées, vous devez faire une demande d’admission au collège militaire du Canada, mais nous vous recommandons de postuler également dans d’autres universités canadiennes, au cas où vous ne seriez pas admis au PFOR.

Renseignez-vous ici sur les programmes d’études subventionnées.

Options à temps partiel

Cette possibilité d’emploi à temps partiel est offerte auprès de la Première réserve à certains endroits au Canada. En règle générale, les membres de la Force de réserve servent à temps partiel au sein d’une escadre de la Force aérienne dans leur communauté et peuvent effectuer leur service pendant qu’ils sont aux études ou qu’ils occupent un emploi civil. Ils sont payés durant leur instruction. Ils ne sont pas assujettis aux affectations ni aux déménagements militaires. Toutefois, ils peuvent se porter volontaires pour déménager à une autre base ou pour être déployés au Canada ou à l’étranger dans le cadre de missions militaires.

Les officiers(ères) du génie de construction servent auprès de l’Aviation royale canadienne. Lorsqu’ils sont employés à temps partiel ou à titre d’occasionnels à temps plein, ils effectuent habituellement leur service dans des bases des FAC et auprès d’unités tactiques à différents endroits au Canada.

Les membres de la Force de réserve reçoivent le même niveau d’instruction que leurs homologues de la Force régulière. Ils commencent généralement leur instruction avec leur unité d’attache pour s’assurer qu’ils répondent aux normes militaires professionnelles de base. Après l’instruction de base destinée aux officiers(ères), l’unité d’attache s’occupera de prévoir de l’instruction additionnelle permettant l’acquisition des compétences spécialisées. Les officiers(ères) du génie de construction sont formés pendant environ 11 mois en vue de leur qualification à l’École du génie militaire des Forces canadiennes à Gagetown, au Nouveau-Brunswick.

Les membres de la Réserve aérienne reçoivent le même niveau d’instruction que leurs homologues de la Force régulière, et ils sont employés au sein de la même unité et exécutent les mêmes tâches que ces derniers. En règle générale, les membres de la Réserve aérienne effectuent jusqu’à 12 jours de service par mois dans le cadre de journées normales de travail, et ont la possibilité de servir à temps plein pendant de brèves périodes, au besoin. Les membres de la Force de réserve reçoivent 92.8 % du taux de rémunération de la Force régulière, ont droit à des avantages sociaux raisonnables et peuvent être admissibles à contribuer à un régime de pension.